COMING UP:
On the (re)appropriation of Black aesthetics in music and nighlife  w/ BHM X VICE
10.03 19:00


Bára Sigfúsdóttir & Eivind Lønning Tide
danse
SA 12.10.2019 20:30

Improvisation et structure, danse et musique, corps et trompette s’entremêlent jusqu’à devenir un.

Tide fusionne danse et musique pour n’en faire qu’une seule expérience, dans laquelle la structure et l’improvisation s’entremêlent comme des vagues en haute mer. Deux corps, deux masses s’attirent. Le mouvement et l’immobilisme se métamorphosent en continu et laissent des traces. Cette œuvre efface la frontière entre la musique et la danse, jusqu’à les faire complètement disparaître. Et le public quant à lui regarde, écoute et sent avec son corps entier.

Bára Sigfusdottir est une danseuse et chorégraphe islandaise. Elle a étudié la danse contemporaine à Reykjavik, à Amsterdam et à P.A.R.T.S. à Bruxelles. Après avoir travaillé avec différentes compagnies et avoir été en tournée pendant quelques années, elle se concentre dorénavant sur sa propre création. En 2015, la première de The Lover avait eu lieu à Beursschouwburg. En 2019, cette représentation a reçu le prix de “danseur de l’année” et “chorégraphe de l’année” des Icelandic Performing Arts Awards. Dans son œuvre, Sigfusdottir évoque des questions centenaires telles que la relation entre l’homme et la nature ou entre le corps et la société. Pour ce faire, elle part souvent d’improvisation organisée. Pour Tide, une collaboration et un échange avec Eivind Lønning ont été mis sur pied. Le compositeur trompettiste norvégien est loué pour son son unique, fruit d’une analyse poussée de l’improvisation au sein d’une structure musical stricte et d'une technique permettant de jouer très longtemps sans s’arrêter.

Partie de ‘We Love You’, un programme multidisciplinaire on love beyond the romantic and the self - sep oct nov dec 2019.

barasigfusdottir.com
instagram.com/bara.sigfusdottir
instagram.com/eivindlonning


45', no language

choreography and dance: Bára Sigfúsdóttir, music created and performed by: Eivind Lønning, co-production: kunstenwerkplaats Pianofabriek, with the support of: kunstencentrum nona, Slaturhusid Egilsstadir, Reykjavik dance atelier and Scenehuset Oslo, with the financial support of: Funding for Norwegian and Icelandic Collaboration, Art Council Norway, Vlaamse Gemeenschapscommissie and the Mobility Fund of the Nordic Culture Point, thanks to: An De Hondt.

You might also like: