Le Beursschouwburg est un centre d'arts multidisciplinaires situé en plein cœur de Bruxelles. Vous y êtes le·la bienvenu·e pour assister à des des performances, des films, des concerts, des expositions, des débats, des fêtes ou un petit verre au beurscafé. Le Beursschouwburg est réputé comme une maison qui offre une plateforme aux artistes émergents·es et innovateurs·rices. Vous y découvrirez donc aujourd’hui les futures têtes d’affiche de demain.

mission statement

Le Beursschouwburg ne se réduit pas à un amas de briques dans le centre de Bruxelles. C’est avant tout une plateforme d’inspiration pour les arts. Ici les artistes réfléchissent, exposent, éliminent et recommencent, le tout en dialogue constant avec des bruxellois·es créatifs·ves et pensants·es. Le Beursschouwburg est un foyer créatif, où l’art est un plat qui est servi quand il est encore chaud. Un lieu qui permet ici et là aux artistes d’intervenir dans la programmation. Où le jeu, la fête, la rencontre et la folie dansent tous ensembles.

Tout ceci se traduit à travers :
- un choix précis pour de jeunes artistes (qui sont actifs·ves à Bruxelles et à l’étranger) ;
- une approche multidisciplinaire intégrée qui souhaite avant tout mettre le créatif en valeur et pas uniquement ce qui est de l’ordre de l’artistique ;
- une programmation à trois vitesses au lieu de saisons et festivals ;
- une incontournable vue sur la ville ;
- un emplacement central étant un lieu propice de rencontres ;
- la mise en place des collaborations sincères et complémentaires (internationales).


David Helbich (b. 1973)  What People Say, 2012
Signalisation sur façade, plexiglass & aimants en ferrite

Au cours de l’automne 2012, le Beursschouwburg avait présenté avec le programme thématique 'I Fail Good' une ode à l’échec. Un programme comme une fenêtre sur un monde incertain : tout ce qui est faible, raté et dysfonctionnel, nous l’avons fêté comme autant d’opportunités. Avec ses paroles sur l’auvent, le Bruxellois d’origine allemande David Helbich affiche ‘l’impossibilité’ du mot néerlandais Beursschouwburg dans un contexte multilingue bruxellois. Il touche ici à l’essence de l’identité de la maison.

historique de Beursschouwburg

le bâtiment

Le bâtiment qui abrite le Beursschouwburg actuel a subi de nombreuses transformations. C’est en 1885 que fut construite la Brasserie Flamande à la rue Auguste Orts par un architecte inconnu. Dans le bâtiment on trouvait un magasin, une salle des fêtes et un café. En 1922 la Brasserie fut étendue et en 1946 elle fut transformée en Théâtre de la Bourse, une salle utilisée par toutes sortes de compagnies.

La salle des fêtes au premier étage fut convertie en une ‘salle italienne’ par l’architecte Jacques Cuisinier, qui en 1958 créa aussi le Centre International Rogier, mieux connu sous le nom de Tour Martini.

En 1997 le ministre de la Culture de l’époque lança un concours d’architecture pour la rénovation (devenue indispensable) du bâtiment de Beursschouwburg. Le concours fut remporté par DHP-architecten et B-architecten.

Les travaux de rénovation durèrent de 2001 à 2004. Le 5 février le Beursschouwburg rénové ouvrit ses portes avec une fête qui dura 10 jours.

évolution de l’organisation

Années 60
Durant les années 60 le besoin d’un réseau culturel flamand spécifique à Bruxelles se fit de plus en plus ressentir. Le 5 février 1965 le coup d’envoi fut donné de Beursschouwburg comme podium flamand en plein cœur de Bruxelles. Le directeur de l’époque, Dries Wieme, organisa peu à peu une propre compagnie théâtrale pour la salle des spectacles. De Werkgemeenschap vit le jour, une compagnie aux accents politiques prononcés. Mais bien vit le gouvernement, qui avait à l’esprit un rôle de centre culturel réceptif pour Beursschouwburg, mit fin à cette compagnie,

Années 70
En 1970 Frans Van Langendonck reprend le relais de Dries Wieme. En 1972 Beursschouwburg tombe entre les mains de CCC (l’asbl Contact- en Cultuurcentrum) avec Jari Demeulemeester, le futur directeur de l’Ancienne Belgique, comme directeur artistique. A partir de 1974 il ‘agit d’une organisation propre, l’asbl Cultureel Animatiecentrum Beursschouwburg. C’est durant cette période que sont organisées les premières éditions du festival de ville Mallemunt, un festival en plein air annuel qui depuis est devenu légendaire et qui se poursuivra jusqu’en 1987 sur la place de la Monnaie.

Raymond van het Groenewoud et Willem Vermandere y esquissent les premiers pas de leur carrière, aux côtés de jeunes talents internationaux comme Tom Waits et les Dire Straits. En 78 le premier Rockrally est organisé en collaboration avec Humo.

Le théâtre pour jeunes aussi trouve une place à Beursschouwburg grâce à la programmatrice Oda Van Neygen (qui plus tard, en 1991, fondera le théâtre pour jeunes bruxellois BRONKS). A la fin des années 70 l’accent est plutôt mis sur ‘l’expérimentation’, avec e. a. l’organisation du Performance Art Festival. Beursschouwburg assume un rôle prépondérant au premier rang de l’art et du débat social. Il devient un port franc pour le nouveau théâtre, la danse moderne, l’art vidéo et la performance.

Jari Demeulemeester est succédé par Lieven Van den Broeck en 1977. En cette année Beursschouwburg est le moteur de Brusselement et du premier Kaaitheaterfestival. Pour la coordination du Kaaitheaterfestival il est fait appel à Hugo De Greef. En 1979 Dirk Vercruysse devient programmateur et Hugo Vanden Driessche directeur commercial de Beursschouwburg. Johan Wambacq était programmateur et chargé de la communication.

Années 80
Pendant les années 80 Beursschouwburg représente the place to be. Jan Decorte, Anne Teresa De Keersmaeker, Ivo van Hove, Marc Didden, Jan Fabre, Jan Lauwers, ... tous y présentent leurs créations. Nous parlons de la naissance de la Vague Flamande. En 1984 Johan Wambacq est nommé programmateur pour les arts de la scène et est chargé de la communication.

Or sur le plan commercial et financier, la situation est plus sombre. Le bâtiment loué dépérit petit à petit et en 1983 il est racheté par le ministère de la Communauté Flamande. A la fin des années 80 la période de gloire est d’évidence terminée. Des problèmes financiers, l’état délabré du bâtiment et l’absence d’une vision claire dans la programmation entraînent une crise grave.

Années 90
Avec Paul Corthout et par la suite Marijke Vandebuerie à sa tête, Beursschouwburg choisit résolument un nouveau cap à partir de 1991 : on mise à présent sur tous les Bruxellois, non plus seulement sur les Flamands à Bruxelles. La nouvelle équipe – avec entre autres Dirk Seghers, Dirk Verstockt et Patrick Moyersoen comme collaborateurs artistiques et Carine Meulders comme coordinatrice artistique – opte pour le travail en projets et pour un grand nombre d’interactions avec les maisons de la jeunesse, les centres sociaux,… afin d’impliquer la communauté multiculturelle autour du théâtre.

Cet engagement social s’exprime aussi au travers de l’occupation pendant dix jours de l’Hôtel Central, l’immeuble d’appartements en face du théâtre, comme protestation contre la construction d’un hôtel de luxe moderne à cet endroit. Une nouvelle fois Beursschouwburg devient un forum pour des expérimentations de tous genres, avec un mélange de créateurs mûrs et jeunes comme Pieter De Buysser et Benjamin Verdonck.

A partir de 2000 : the nillies
Les travaux de rénovation indispensables au théâtre démarrent en 2001, ses activités devant ainsi déménager durant trois années à un garage/magasin abandonné de la rue de la Caserne sous le nom de BSBbis. Dirk Seghers et Carine Meulders qui constituent l’équipe artistique avec B-architecten aménagent de manière très inventive le bâtiment avec des sacs de sable comme parois pour la salle et des serres préfabriquées comme bureaux. Durant cette période Beursschouwburg mise sur de nouveaux artistes, il se montre ainsi révolutionnaire dans le débat artistique.

Un nombre de directeurs se succèdent rapidement : Marijke Vandebuerie est suivie par Carine Meulders, Guido Minne et Marie Droogmans comme directeurs généraux. A partir de 2002 la position de directeur commercial est assumée par Frederik Verrotte. Le 5 février 2005 le fonctionnement retourne au bâtiment rénové avec dix jours de fête. Après le retour le fonctionnement a de nouveau du plomb dans l’aile par toutes sortes de problèmes financiers et organisationnels. Il s’en suit une longue crise.

Cis Bierinckx reprend le flambeau en 2006 et rend à nouveau toute sa signification au Beursschouwburg, avec des spectacles d’entre autres Milo Rau et Meg Stuart. A partir de 2008 il est épaulé par Koen De Visschier comme directeur général. L’affluence escomptée n’a toutefois pas lieu, les problèmes financiers perdurent donc.

Aujourd’hui
En 2012 Tom Bonte prend la tête comme directeur général et artistique, avec Helena Kritis chargée de la programmation des arts (audio)visuels, Eliza Liepsch comme programmateur arts de la scène et Gilke Vanuystel comme programmateur musical. Tom Bonte ouvre le programme à un public aussi large que possible, avec un lien étroit avec la ville autour du théâtre. Les jeunes talents, la pollinisation croisée et les expérimentations occupent une position centrale dans des programmations très diverses de pratiquement tous les arts sur scène comme le cinéma, la musique et les beaux-arts. Beursschouwburg n’adopte pas une identité exclusive mais une identité polymorphe, qui cadre parfaitement dans la génération 2.0.

sponsors & partenaires

Ville de Bruxelles
Gouvernement flamande
Commission communautaire flamande
Région de Bruxelles-Capitale
Brasseries Alken-Maes
Klara
Bruzz
Humo
De Morgen
Desperados

organes de direction

conseil d'administration

Agna Smisdom
Pieter T'Jonck 
Jan Bulkmans 
Friedl' Lesage
Melat Nigussie
Anne Niveau
Anna Van der Wee

assemblée générale

Agna Smisdom 
Pieter T'Jonck 
Jan Bulkmans 
Friedl' Lesage
Melat Nigussie
Anne Niveau
Anna Van der Wee
Bob Pleysier
Annemie Neyts-Uyttebroeck
Koen De Visscher
Eddy Deruwe
Godfried Van de Perre
Herman Van Laar
Paul Daels

logo

logo.pdf

copyrights

It is not in the policy of our website to violate any copyright. If you notice any violations, please contact us.

privacy policy

Par cette déclaration de protection de la vie privée, nous entendons vous fournir des informations claires et transparentes sur la manière dont Beursschouwburg traite vos données à caractère personnel. Chaque fois que vous soumettez des données à caractère personnel en ligne ou hors ligne, nous les traitons conformément à la politique décrite ci-dessous. Cette dernière se fonde sur les lois et règlements applicables, notamment le règlement général sur la protection des données (RGPD) du 25 mai 2018.

Beursschouwburg est le responsable du traitement des données, c’est-à-dire l’entité responsable du traitement de toutes les données que nous recueillons à votre sujet et que vous nous communiquez lorsque vous utilisez nos services.

Si vous avez des questions après avoir parcouru notre déclaration de protection de la vie privée ou si vous souhaitez nous contacter, vous pouvez le faire via les coordonnées suivantes :

Beursschouwburg ASBL
Rue Auguste Orts 20-28, 1000 Bruxelles
info@beursschouwburg.be

COMMENT BEURSSCHOUWBURG RECUEILLE-T-IL MES DONNÉES ?

Nous recueillons vos données personnelles à travers différents canaux :
- lors de l’achat de billets
- lors de l’inscription à la newsletter
- lorsque vous contactez Beursschouwburg par e-mail, téléphone ou un autre moyen de communication
- lorsque vous utilisez notre site web par l’intermédiaire d’un tiers tel que notre partenaire Ticketmatic et le logiciel de publipostage Campaign Monitor

QUELLES SONT LES DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL TRAITÉES PAR LE BEURSSCHOUWBURG ?
- Votre adresse IP. Elle ne permet pas d’identifier des personnes ou des organismes spécifiques.
- Vos nom et prénom, adresse e-mail, coordonnées postales, numéro de téléphone et année de naissance.
- Du matériel photo et vidéo. Lors des événements de Beursschouwburg, notre équipe numérique prend des photos et enregistre des vidéos. Ces photos sont stockées dans nos archives et une sélection de photos et de vidéos est publiée sur nos réseaux sociaux. Si nous souhaitons prendre une photo qui vous montre de manière reconnaissable, nous faisons tout notre possible pour obtenir votre autorisation au préalable. Si vous figurez sur l’une de nos photos et que vous ne souhaitez pas qu’elle soit publiée, veuillez nous contacter.

À QUELLES FINS BEURSSCHOUWBURG UTILISE-T-IL LES RENSEIGNEMENTS RECUEILLIS ?

Beursschouwburg utilise les données collectées et stockées...
- pour vous envoyer des informations pratiques sur l’événement pour lequel vous avez acheté un billet
- pour vous contacter par téléphone ou par e-mail lorsqu’un événement est annulé ou qu’un changement survient
- pour effectuer le contrôle des billets
- pour vous envoyer des newsletters lorsque vous vous y êtes inscrit pour vous envoyer des mailings personnalisés. Pour ce faire, nous nous appuyons sur votre historique d’achats et vous demandons votre autorisation.
- pour améliorer la qualité de nos services
- pour réaliser des études de marché et établir des profils de clients
- pour l’obtention de subventions publiques.

QUELS CHOIX PUIS-JE FAIRE QUANT À LA FAÇON DONT BEURSSCHOUWBURG UTILISE MES DONNÉES ?

Lorsque vous achetez des billets ou que vous vous abonnez à la newsletter, vous autorisez Beursschouwburg à collecter, à traiter ou à utiliser vos données personnelles à des fins spécifiques. Si vous souhaitez retirer cette autorisation, veuillez nous contacter. Vous pouvez vous désabonner de nos mailings à tout moment en cliquant sur le lien prévu à cet effet. Si vous retirez votre autorisation, vous risquez de ne plus recevoir d’informations pratiques et de manquer d’autres renseignements utiles.

À QUELS TIERS BEURSSCHOUWBURG PEUT-IL COMMUNIQUER MES DONNÉES ?

Il se peut que Beursschouwburg communique certaines données personnelles à des tiers si cela s’avère nécessaire à la réalisation des objectifs décrits ci-dessus. Nous faisons par exemple appel à des tiers pour les activités suivantes :
- vente de billets (Ticketmatic)
- hébergement web (KPN)
- envoi de lettres d’information, de mailings personnalisés et d’invitations (Campaign Monitor)

Beursschouwburg conclut avec ces sous-traitants un accord conforme au règlement général sur la protection des données (RGPD) du 25 mai 2018. Nous ne transmettons jamais de données à caractère personnel à des tiers avec lesquels nous n’avons pas conclu de contrat de sous-traitance. En outre, nous ne transmettons pas les données que vous nous avez fournies à des tiers, sauf si la loi l’exige et l’autorise.

COMMENT ET POURQUOI BEURSSCHOUWBURG UTILISE-T-IL DES COOKIES ?

Un « cookie » est un petit fichier stocké sur votre ordinateur pour améliorer votre navigation. Les informations stockées dans ces cookies ne peuvent être lues que par nous et uniquement pendant la durée de votre visite sur le site www.beursschouwburg.be. Les cookies de Beursschouwburg ne stockent jamais de données personnelles telles que votre nom, adresse, âge ou autres caractéristiques.

Nous utilisons Google Analytics pour analyser l’utilisation de notre site web par les visiteurs et ainsi en améliorer la convivialité. S’agissant des cookies placés par Google Analytics, nous vous renvoyons à la déclaration de Google Analytics à ce sujet. 

policies.google.com/privacy
policies.google.com/technologies/cookies

Pour plus d’informations sur les cookies, nous vous recommandons cette animation du Guardian.

QUEL EST LE DÉLAI DE CONSERVATION DE MES DONNÉES ?

Beursschouwburg ne conserve pas les données personnelles plus longtemps que nécessaire aux fins pour lesquelles elles ont été fournies. Si vous ne passez pas de commande pendant dix ans, nous supprimons vos renseignements de notre base de données de billetterie.

QUELLES MESURES DE SÉCURITÉ BEURSSCHOUWBURG APPLIQUE-T-IL ?

Nous avons pris les mesures techniques et organisationnelles appropriées pour protéger les données à caractère personnel contre tout traitement illicite :
- Toutes les personnes susceptibles de prendre connaissance de vos données pour le compte de Beursschouwburg sont liées par une obligation de confidentialité.
- Tous nos systèmes sont protégés par des noms d’utilisateur et des mots de passe.
- Nos collaborateurs sont informés de l’importance de la protection des données à caractère personnel.

PUIS-JE CONSULTER, MODIFIER OU FAIRE SUPPRIMER MES DONNÉES ? QU’EN EST-IL DES QUESTIONS ET/OU DES PLAINTES ?

Avez-vous des questions ou des plaintes au sujet de notre politique de protection de la vie privée ? Souhaitez-vous recevoir une copie des informations que nous détenons à votre sujet ? Souhaitez-vous consulter, modifier ou faire supprimer les données que vous nous avez fournies ? Souhaitez-vous retirer votre autorisation ? Contactez-nous :

Beursschouwburg ASBL
Rue Auguste Orts 20-28
1000 Bruxelles 
info@beursschouwburg.be

Vous avez toujours le droit d’introduire une réclamation auprès de l’Autorité de protection des données, l’autorité nationale compétente en la matière.

APD Autorité de protection des données
Rue de la Presse 35, 1000 Bruxelles
+32 (0)2 274 48 00
contact@apd-gba.be

LA PRÉSENTE DÉCLARATION DE PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE PEUT-ELLE ÊTRE MODIFIÉE ?

Beursschouwburg peut adapter la présente déclaration de protection de la vie privée à la suite de changements dans les services, de commentaires des clients ou de modification de la législation. Le cas échéant, Beursschouwburg annoncera ces changements sur son site web ou via la lettre d’information.